Les victorieuses - Laetitia COLOMBANI


Les victorieuses - Laetitia COLOMBANI
Edition Roman GRASSET 2019




Hello la team !

J'espère que vous allez bien en ce début de canicule (on va en entendre parler de cette canicule...).

Je vous retrouve aujourd'hui pour vous présenter un avis en demi-teinte. Et oui, rien de mieux que d'être honnête quand on fait des avis littéraires, n'en déplaise à certain ;)

Bref, je vous retrouve pour vous parler du dernier livre de Laetitia COLOMBANI, Les victorieuses. Son premier roman, La tresse, a été un véritable succès. J'avoue que pour ma part je ne l'ai jamais lu parce qu'au final, il ne m'attirait pas plus que cela...

Mais j'avoue que les victorieuses m'a tapé dans l'œil, puisqu'il aborde un milieu que je connais bien : le travail social. En plus de ça, l'action se déroule à l'Armée du Salut et au Palais de la Femme, idem que je connais bien... Sans plus attendre, je vous laisse avec le résumé. Bonne lecture !


Résumé :

Solène est une avocate qui traite avec des personnalités brassant des milliers d'euros. Fraude fiscale, affaire de détournement, elle tente de faire sauver ses clients d'une ruine certaine.

Jusqu'au jour où au sein du Palais de Justice, elle perd une affaire. Les conséquences seront désastreuses puisque l'homme qu'elle défendait se défenestre à la sortie de l'audience.
Un évènement qui traumatisera totalement la jeune femme et la plongera dans une profonde dépression.

Pour la sortir de cette mauvaise passe, son psychiatre lui souffle une idée un peu incongrue : devenir bénévole dans une association. Elle se retrouve donc à répondre à une annonce de recherche d'écrivain public et découvre cette institution : le Palais de la Femme. C'est un centre d'hébergement qui accueille principalement des femmes issues d'horizons totalement différents. Entre histoire de vie et reconstruction, Solène tentera peu à peu de soigner ses propres blessures.

Parallèlement à l'histoire de Solène, vous découvrirez le couple d'Albin et Blanche PEYRON, officiers de l'Armée du Salut au début des années 1900 et qui créeront le Palais de la Femme.



Mon avis :

Alors... Ce roman me laisse avec un petit goût amer. L'histoire est sympa, c'est très facile à lire. Néanmoins, je trouve que tout est un peu trop romancé. Tout est bien trop facile... Alors que croyez-moi, c'est loin d'être le cas dans le monde du social. Les gens ne s'ouvrent pas si facilement sur leurs histoires, et parfois même vous font comprendre à quel point vous êtes inutiles. Non, la dépression ne se soigne pas avec un coup de bénévolat et laisse des traces bien plus profondes... Oui, la violence de la rue est réelle, mais bien complexe.

Je trouve que malheureusement l'auteur a parfois recherché à faire du "sensationnel", et mettre de l'émotion à toutes les sauces. Les personnages sont un peu caricaturaux, et ça manque (toujours selon moi) de fond. Ca m'a donné l'impression que l'auteur voulait en raconter beaucoup, mais sans avoir trop le temps (je ne sais pas si ce que je dis est clair).

De plus, connaissant l'armée du salut depuis toute petite, je dois dire que certains détails m'ont quelques peu chiffoné. Lorsque l'auteur parle du couple Peyron, je trouve que le plan religieux est totalement laissé à l'abandon. Or, pour rappel, la première vocation qui anime un officier de l'Armée du Salut n'est pas le social (bien qu'il prenne une part hyper importante) mais bien une vocation spirituelle. Je trouve que l'auteur tournait autour de cet aspect là, l'évoquant parfois mais qu'à demi-mot... Bref, c'est encore une fois pour moi, trop survolé.
Et quelques petites coquilles se sont glissées par ci par là, faussant un peu le travail de recherche qui a dû être fait en amont (par exemple, l'auteur évoque les "S" qui sont sur les uniformes de l'Armée du Salut en expliquant qu'ils signifient "soupe savon salut" ; or, les S sur l'uniforme signifient "sauver pour servir").

Après, cette lecture n'était pas désagréable et le livre se lit vraiment très rapidement. Peut-être que ma connaissance de l'Armée du Salut et mon travail d'assistante sociale a quelque peu biaisé ma vision de ce roman.
Quoi qu'il en soit, si vous cherchez un roman qui aborde de façon concrète et profonde la question des femmes sans domicile fixe, passez votre chemin. Si vous voulez juste un roman qui traite ce sujet en surface et que vous aimez les portraits de femme, n'hésitez pas.

Je serai très curieuse d'avoir vos avis sur ce roman. Si vous l'avez déjà lu, laissez-moi un petit avis dans les commentaires !


Je vous embrasse
Debora

Commentaires

Articles les plus consultés