Les veuves de Malabar Hill - Sujata MASSEY

Les veuves de Malabar Hill - Sujata MASSEY
Editions Charleston (Janvier 2020)



Hello tout le monde !
On se retrouve aujourd'hui pour une nouvelle chronique sur l'un des premiers romans que j'ai eu la chance de lire en tant que lectrice Charleston : "Les veuves de Malabar Hill". D'ailleurs, si cela vous intéresse, je peux vous faire un article qui vous explique un peu en quoi consiste le statut de "lectrice Charleston" :) 

Si vous aimez les romans dépaysants qui vous font voyager dans d'autres cultures, vous allez être servis...

Bonne lecture !



Résumé 

Perveen est une jeune femme indienne indépendante et déterminée. Elle devient la première femme avocate en Inde et travaille dans le cabinet de son père. En 1921, le travail des femmes n’est pas monnaie courante et Perveen se retrouve confrontée à des réactions parfois virulentes de ses paires.

La jeune femme se retrouve à enquêter sur le meurtre d’un homme d’entretien auprès d’une famille musulmane très riche, à Malabar Hill, un quartier bourgeois de Bombay. Le “chef de famille” est décédé quelques temps auparavant, laissant derrière lui ses trois femmes. Dans la tradition musulmane de la purdah, elles se retrouvent totalement isolées et à la merci d’abus pour récupérer l’héritage important qui est en jeu, d’où le rôle important de Perveen. En venant à leur aide, elle découvrira un milieu inconnu et très fermé. Elle mettra au grand 

Parallèlement à cette enquête, nous découvrons plus en détail le parcours de Perveen en 1916 et notamment son mariage avec Cyrus. C’est à travers son histoire que l’on peut découvrir plus en détail la condition des femmes en Inde qui se battent pour leurs droits.



Mon avis

Ce roman m’a permis une réelle découverte d’un pays que je ne connais absolument pas. J’ai apprécié en connaître plus sur la condition des femmes en Inde, je ne connaissais absolument pas leur combat notamment dans le cadre du mariage et de tout ce que cela peut impliquer. J’ai été étonnée par certaines pratiques culturelles, révoltée même parfois par le traitement qui été infligé à ces femmes.
Je me suis beaucoup attachée à Perveen, sa force de caractère et sa détermination m’ont beaucoup touché. 
J’ai néanmoins plus accrochée au passage qui raconte son combat, ses études et ses choix de vie qui se lisaient à mon sens beaucoup plus facilement que l’enquête en elle-même. 
La lecture est rythmée par des termes indiens mais heureusement, un lexique est disponible à la fin du roman. Cela n’a en rien perturbé ma lecture, bien au contraire, cela a participé à mon voyage en Inde avec Perveen.
Ce que j’aime le plus dans les romans, c’est de pouvoir voyager à travers les chapitres et c’est un pari totalement gagné avec Les veuves de Malabar Hill. 

Commentaires

Articles les plus consultés